La répression et son traitement médiatique

Depuis le début de la mobilisation contre la loi “Travail”, on ne compte plus les blessé-e-s (genoux fracturés, crânes fendus, bras et dents cassés…) et les interpelé-e-s qui font les frais de poursuites judiciaires. Le gouvernement s’acharne à écraser dès qu’il le peut toutes les initiatives qui vont dans le sens de la mobilisation → Continuer la lecture